L'histoire des Mille Mains de l'Ombre

Aller en bas

L'histoire des Mille Mains de l'Ombre

Message par Nadarr le Jeu 23 Déc - 7:01

Nadarr prit la parole et raconta ses souvenirs, et expliqua ainsi le fondement des Mille Mains de l'Ombre :

"Tout commença sur Korriban il y a une quinzaine d'années, non pas dans l'académie principale des sith que vous connaissez tous, mais dans une sorte d'enclave ou académie plus éloignée et assez méconnue, d'ailleurs je me suis toujours posé la question, ils appelaient ça une académie, mais qu'était-ce exactement ? ça ressemblait plutôt à une usine sans but. Beaucoup d'adeptes de l'empire étaient ici. Les chasseurs de prime livrant leurs proies et touchant leurs récompenses, des Sith perfectionnaient leurs pouvoirs aux détriments de captifs qui, parfois, suppliaient pour qu’on les achève et quelques agents impériaux passaient mais toujours le plus discrètement possible, sans faire de remous.

Moi, j'étais Nadarr, quelqu'un de respecté par la plupart des autres personnes de l'académie, certains ne m'aimaient pas en raison de ma grande affinité avec la force, certainement la jalousie ou toute autre passion. Je suis un sith au sang pur, à l'époque j'avais à peine trente ans, j'étais assoiffé de pouvoir, de puissance, je voulais toujours être plus fort.

Levé aux premières lueurs de l’aube pour suivre un entraînement rigoureux au combat, suivaient des séances de méditations forcées. Puis des tortures tant physiques que morale nous étaient infligées au nom de notre renforcement. En réalité nous n'avions aucun but précis, et je m’interrogeais sur la valeur de cette académie Sith. Le système actuel me répugnait, et nous n'étions rien d'autre que de vulgaires esclaves, même s'ils essayaient de nous convaincre du contraire. En effet, il n'y avait aucune idée de conquête comme on peut le voir dans toute organisation de l'empire habituelle. On ne ressentait guère de passion en ces lieux.
Ces années ne m'ont pas servis à rien, non. J'ai tout appris là bas, la maîtrise du sabre, de la force, du code sith et de toutes les techniques propres à un sith. Mais, nous ne combattions qu'entre nous, quel est l'intérêt si nous ne servons pas l'empire ? Pourquoi ne pas s'entraîner contre des Jedis ? J'ai déjà pensé à renverser ce système afin de prendre le pouvoir, cependant, je ne voulais rien de cette académie, rien ici ne me plaisait. J'étais tourmenté, tout en étant assoiffé de pouvoir, je ne pouvais pas prendre le pouvoir inutilement, je voulais passer à autre chose.

Petit à petit, des idées me sont venues, d’organisation, de projet, d’objectifs. En prenant mon temps pour affiner mes idées, j'ai pu connaître des personnes qui se montrèrent bien utiles, sans qui je ne serai pas devenu ce que je suis aujourd'hui. J'en ai parlé avec ceux en qui j'avais confiance, des personnes très puissantes et toujours aussi fidèles. J'avais dès lors un bon cercle de "compagnons" autour de moi, parmi lesquels de grandes personnes, puissantes et très sensibles à la force, il y avait aussi un Agent impérial, qui me donnait régulièrement des informations de l'extérieur. Bref, je les ai donc convoqués un jour, ou plutôt une nuit, dans un coin un peu reculé, en dehors de cette espèce d'enclave. Nous sommes sortis de l'académie de nuit pour ne pas trop attirer l'attention des autres. Nous étions en droit de sortir, mais je ne voulais pas que des questions et rumeurs se posent.

Nous sommes allés plus loin, même assez loin je me souviens. Nous étions assis à côté d'un petit feu de camp non loin d'un grand rocher. Je me souviens encore tout à fait de ce moment là, et j'imagine encore la scène. Mon corps était rempli d'adrénaline, de passion, je sentais que ma vie allait changer. J'avais le sentiment de tout contrôler. Une fois que tout le monde était prêt à m'écouter, je leur ai dit :


"Écoutez, voyez ce que nous sommes devenus, désormais nous sommes comme des rats dans un laboratoire, il est hors de question que cela continue, il faut que ça cesse."
Les visages de certains étaient surpris, d'autres terrifiés. A vrai dire ils n'avaient peut-être pas du tout idée de ce que j'allais leur annoncer.

"Oui vous m'avez bien entendu, il est temps pour nous quitter cet endroit ! Laissons-les dans l'ignorance ! Laissons-les dans le futile et dans la faiblesse ! Allons bien plus loin dans le côté obscur."
Je ressentais en certain un désir d'en savoir plus, aucun ne ressentait de peur, ils étaient tous muets.

"C'est décidé, nous partons, afin de créer une nouvelle institution. Je ne veux pas de ce système inutile et inefficace. bien sûr, je ne peux continuer seul, pour réaliser mon projet j'ai besoin d'autres personnes . C'est pour cela que je vous ai réunis ce soir, afin que vous me rejoignez. Pourquoi vous ? Car j'ai confiance en vous, j'ai l'intuition que vous êtes les bonnes personnes, vous ne connaissez pas la peur, vous n'êtes ni faible ni ne croyez en la paix, vous êtes ancrés dans le côté obscur, je le sens en chacun de vous. Nous pouvons faire de grandes choses ensemble."

Et Hadaraï, toujours de mon avis, répondit posément : "Je le sentais, il y avait en vous une telle perplexité ces temps-ci, je me demandais ce qui se passait, mais je n'étais pas inquiet, de votre part cela était forcément quelque chose de positif."
Les langues se délièrent, le silence était dès lors rompu.

Lukan, un agent impérial hors-pair, m'interrogea "Quel est ton but?"
A vrai dire, j'avais déjà des idées en têtes, mais il était encore trop tôt, je ne pouvais pas tout leur dire. Je savais que ça allais prendre du temps, si je leur disait ce que je voulais faire, ils auraient pensé que tout cela allait venir en un instant, et auraient été frustrés. Que m'était-il permis de leur dire ?
Je lui répondit, en essayant de contourner le sujet plus ou moins :


" Et bien, cela est une très bonne question, je suppose que vous n'en savez encore rien, que vous n'avez pas d'idées. Je compte partir très loin d'ici, avec vous, ainsi qu'avec le plus d'adeptes possibles. Il nous faut recruter de grandes personnes, de puissants siths, de puissants chasseurs de prime, des agents impériaux hors du commun. Nous avons besoin de l'élite de l'empire, vous comprenez ? Nous allons tous partir, et plutôt que de refaire une académie, nous allons créer une armée, pas seulement une armée dans un petit coin du monde, non. Une armée qui sera présente sur toutes les planètes que nous connaissons. Nous aurons des bases postées sur chacune des planètes. Nous devrons nous étendre, décimer les jedis, les convertir au côté obscur, semer la terreur partout où nous irons. Nous serons comme ... invincibles !"

Je ne pu retenir un rire de satisfaction, tout le monde se tut. Tous me regardaient, leur sourire, leurs regards ne pouvaient pas mentir, tous étaient en accord avec mes paroles. Quoi que je dise, ils me suivraient dans mes actes et pensées. Je me retournai, et parti un peu plus loin en direction d'un vaisseau non loin de là ou nous étions, que j'avais préparé quelques jours avant, avec à bord un équipage restreint mais suffisant. Ils me suivirent tous. Je sentais le côté obscur grandir en chacun d'eux, ainsi qu'en moi. J'étais persuadé d'avoir fait le bon choix, et je l'ai fais. Je leur avait demandé au préalable de prendre leurs affaires, nous ne sommes donc pas retourné à l'académie. Tout à coup, le bruit caractéristique d’un sabre laser se fit alors entendre, puis plusieurs. C'est ainsi que des lumières rouges fendirent alors l’obscurité à une trentaine de mètres du groupe. Quelques personnes firent irruption, on ne voyait pas leurs visages, Nous étions sur nos gardes, certains brandissant leur sabre. Ce qui nous semblait être des ennemis n'en étaient pas, ils enlevèrent leur casque et capuche, et nous pouvions enfin voir leurs visages, qui m'étaient familiers. Je reconnu certaines personnes de l'académie, parmi ceux-ci je reconnu surtout Atropos, ses fines lignes de cuivre qui luisaient et courraient sur son visage. Je m'attendais à ce qu'ils aient prévenus d'autres personnes, pour mettre fin à notre complot, mais je me trompais. Ils étaient venus pour nous rejoindre dans notre quête, ils voulaient partir autant que nous.

Après avoir mangé tout un tas de boîtes contenant de la viande de rancor et de tarentatek, Je regardais chacune des personnes à mes côtés, parmi lesquels Hadaraï, Lukan, Doudi, Tixuty et bien d'autres personnes très sombres. Nous sommes tous partis ensemble, sur Dromund Kass. Je pensais que mêlé à la foule, nous pourrions agir plus discrètement, et surtout, on pourrait réunir un tas d'informations, ainsi que recruter des personnes. Nous avons commencés par s'installer dans un coin plus tranquille de cette capitale, dans une demeure modeste mais assez grande qui nous permettait de se mettre à l'aise. C'est alors que Tixuty, un inquisiteur sans scrupule, me posa la question suivante :
"Comment s'appellera notre organisation ?"

Je ne répondit pas, mais je réfléchis. J'ai alors commencé par organiser les troupes. J'ai établi quelques directives, et pris des décisions à l'aide de l'avis de ceux qui m'entouraient, je voulais être sûr que tout le monde était de mon avis. Puis j'ai commencé à faire une certaine hiérarchie. J'ai établi mon propre conseil, et j'ai attribué un rôle à chacun d'entre nous. Il y avait les apprentis, ceux qui maîtrisaient moins le côté obscur. Il y avait un peu plus haut ceux que j'ai nommé les Adeptes, hommes et femmes de confiance, qui restaient fidèle et apportaient des informations plus qu'intéressantes. Encore plus haut, nous avions ce que j'appelais l'Élite, c'était ceux avec qui j'ai vécu toute ma vie dans l'ancienne académie, des personnes très puissantes et très fermes. Le Conseil, nommé précédemment, était composé de quelques personnes d'une affinité avec la force extrême. Ceux-ci avaient sombré bien avant les autres. J'étais à la tête de ce Conseil.
Ceci fait, les règles et la hiérarchie établie, nous avons commencés à s'étendre sur toutes les planètes, agissants dans l'ombre. Au bout de quelques années nous avions réussi ce que j'ai toujours voulu faire. Chaque jour nous recevions des informations sur tous les aspects, des cargaisons de ravitaillement, du matériel et de l’armement de toute part. Nos effectifs grandissaient chaque jour. C'est alors que plus de dix ans après la question posée, je répondit à Tixuty :
"Les Mille mains de l'ombre." "

_________________
avatar
Nadarr
Seigneur Sith

Messages : 1355
Date d'inscription : 13/10/2010
Localisation : Quelque part... dans l'ombre.

Voir le profil de l'utilisateur http://mille-mains-ombre.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum